Qui n’a jamais connu ce pénible mélange de frustration et de culpabilité face à un projet qui flanche? Pour surmonter ces sentiments négatifs, Sarah Labaied et Sophie Androuin proposent un atelier corporel et métaphorique, inspiré de la vie des plantes. Pendant deux heures, les participant·e·s pourront prendre du recul sur leurs expériences contrariées… et cultiver leur jardin. 

Cette drôle de rencontre entre botanique et émotions commence au sein du Cercle Labo de l’association MOM21, dont les facilitatrices sont toutes deux membres. Dans ce cercle, qui expérimente tous azimuts autour de l’intelligence collective, on aime confronter les questionnements sérieux à des thématiques plus “farfelues”. Par exemple en inventant un atelier à partir d’une double pioche: “culpabilisation”, pour la problématique à traiter, et “permaculture”, pour l’angle d’approche peu banal.

“Attention, on ne fait pas du fun pour le fun, souligne Sarah Labaied. On part bien d’une question de fond, qu’on aborde par une forme originale.” En l’occurrence, plusieurs membres de MOM21 avaient identifié un sentiment de culpabilité problématique, lié à plusieurs projets inaboutis. La métaphore végétale filée par l’atelier leur a permis de prendre conscience de leurs émotions et de relativiser.

Atelier Labo MOM21 - Cycle de vie d'une idée- Conseil &vous“À tous les stades de sa vie, une plante peut cesser de croître, tout comme un projet, explique Sarah Labaied. On demande donc à chacun·e de se positionner à l’échelle du cycle de vie d’une plante.” Il y a les graines qui ne sortent jamais de terre, celles qui ne supportent pas de quitter la sécurité de leur pot; il y a des plantes qui, en pleine terre, ne résistent pas à leur environnement; et puis il y a celles qui fanent rapidement. “Si une plante survit, c’est qu’elle a la force suffisante pour le faire. Si elle ne survit pas, elle se transforme en terreau, dans lequel une autre plante poussera plus tard.”

Rien ne se perd, tout se transforme: c’est l’un des credos de MOM21, qui explore de nouveaux modèles d’organisation. Structurée en sociocratie, l’association n’attribue aucune “obligation de rôle” à ses membres et croit, au contraire, “que les projets se font quand ils doivent se faire”.

 

Atelier “Jardinez votre déculpabilisation!”, mercredi 28 novembre, 16h-18h à Rennes – 360 Possibles

La rédaction de 360 Possibles

https://360possibles.bzh/les-projets-des-plantes-comme-les-autres/

 

Merci 360 Possibles pour ce bel article de notre futur atelier chez vous.

Share This